+7 800 555-73-54

Palais Ioussoupov sur la Moïka

La construction initiale de ce palais remonte à la deuxième moitié du XVIIIème siècle. Il fut bâti par l'architecte français Jean-Baptiste Vallin de La Mothe pour le comte Andreï Chouvalov. A sa mort, il a appartenu à la comtesse Alexandra Branitskaïa. En 1830, racheté par Boris Ioupoussov, le palais restera propriété de cette famille jusqu'en 1917. Les Ioupossov, famille princière considérée comme une des plus grandes de Russie, possédaient une immense fortune. Le palais, quant à lui, subira de nombreuses modifications architecturales au cours de son histoire. La plus grande eut lieu entre les années 1830-1838. Elle est l’œuvre de l'architecte Andreï Mikhaïlov. Le palais Ioussoupov est associé aux derniers moments de Raspoutine : le 16 décembre 1916, le prince Félix Ioupoussov convia le proche de Nicolas II dans son palais. Puis, aidé d'amis, après avoir tenté de l’empoisonner et de le tuer par balles, le roula dans des rideaux et le jettera ficelé dans la Néva. Raspoutine serait alors mort d'hypothermie.
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !