+7 800 555-73-54

Eglise Saint-Nicolas

L’église Saint-Nicolas du village Bolchoïé Golooustnoïé (tserkov Cviatogo Nikolaïa v Bolchom Golooustnom) fait partie de l’élément fédérateur du territoire - le monastère de la Sainte-Transfiguration, fondé en 1681. Ce fut la première chapelle construite en l’honneur de Saint-Nicolas le Thaumaturge. En 1700, fut ici consacrée l’église de la Sainte-Vierge et en 1718, l’église de la Sainte-Transfiguration. Mais le feu, en 1769, détruit presque tous les bâtiments, sauf la chapelle. Après l'incendie, fut érigée une cathédrale en pierre avec une chapelle inférieure au nom de l'icône de la Sainte-Vierge et une partie supérieure au nom de la Transfiguration du Seigneur. Au XIXe siècle, il y avait encore deux églises, Saint-Nicolas le Thaumaturge et Saint apôtre et évangéliste Ioann Bogoslov qui se trouvaient sur le territoire du monastère. L’église Saint-Nicolas le Thaumaturge, consacrée en 1812, est la seule église du monastère à être restée intacte en ayant miraculeusement survécu. Saint-Nicolas avait une fois de plus prouvé la puissance sacrée de sa sainteté et de sa foi. Les symboles de la foi orthodoxe du village Bolchoïé Golooustnoïé sont l’icône de l’église, la chapelle et l'église restaurée. Ils doivent être vénérés non seulement comme des reliques, mais aussi comme des symboles de la renaissance culturelle de l'apôtre André, Nicolas de Myre et Ermak, par l'ensemble de la sainte Russie et les peuples orthodoxes de Sibérie. Nicolas est né à la fin du IIIe siècle en Asie Mineure. C’était le seul héritier d’une riche famille grecque du bourg Patara sur la rive de la mer Méditerranée, dans la province romaine de la Lycie. Nicolas fit don de toute sa fortune à l’église et quitta la vie monastique. Au final, il rejoignit le ministère pastoral constitué des évêques de Lycie (Asie Mineure, maintenant la région d’Antalya en Turquie), puis il fut élu archevêque de la ville de Myre. Il était courageux et fervent sur le comportement à avoir face à la vérité de Dieu. Saint-Nicolas était salué comme un faiseur de miracles : par ses prières avait lieu des miracles de guérison et même de résurrection des morts, la tempête se calmait en mer, et le vent portait le navire à l'endroit où l’évêque le choisissait. Saint-Nicolas est notamment le patron des marins. Il est d’une rapide aide miséricordieuse, bienfaiteur et charitable, sensible à la douleur et à la détresse des gens, mais il était aussi un pasteur-précepteur qui s’insurgeait fortement contre tous mensonges. Saint-Nicolas était un orthodoxe qui n’avait pas un caractère de contradiction. Face au paganisme, tout ne s’est pas toujours passé sans heurts dans l'activité missionnaire de l’Église en Sibérie. Mais ce qui est surprenant, c'est que presque aucune des églises ou chapelles avec l'icône de Saint-Nicolas ne furent profanées par les « étrangers » de la Sibérie. Dans les tentes nomades Toungouses (aujourd’hui désignés sous le nom d’Evenk), parmi des idoles païennes (Agdy, Koïkou), on retrouve des icônes de Saint-Nicolas, et pas n'importe où, dans une place d'honneur - le poteau central.
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !