+7 800 555-73-54

Village Zaroubino

Le village Zaroubino (célo Zaroubino) est un lieu unique pour les circuits archéologiques et botaniques. Site paléolithique présentant des pétroglyphes sur la montagne Baga-Zaria et Diourbény ainsi que des tombes des Huns Orgtoïtone. De plus, on retrouve en ces lieux le vestige d’un bocage d’abricotiers sur la montagne Kharaty. Le village est situé sur la rive gauche de la rivière Selenga et à 6 km au sud de la rivière Djida. Le village Dyrestouï se trouve à 10 km. Il fut créé sur la base de trois familles : Zarubine, Volkov et Lazarev. Le village est composé d’une rue, qui s’étend sur deux kilomètres. Au sud du village se situe l’arrêt Khoujir du chemin de fer de Sibérie Orientale qui fut mis en service en 1939. C’est au début de l’année 1959 que le village fut incorporé à la région Djidinski. Le village comprend un lycée, une maison de la Culture, une bibliothèque, un centre médical rural et des grands magasins. Les principales activités des villageois sont l'élevage, l'agriculture et l'entretien de la voie ferrée. Les ressources naturelles sont l’argousier, la joubarbe des vignes et le concombre sauvage. Le proximité d’éléments naturels et archéologiques parfois sacrés, une nature presque vierge de toute civilisation offre une belle perspective de développement touristique pour le village, particulièrement l’écotourisme. Dans les environs du village il y a des éléments archéologiques qui rappellent le riche passé de la région. Ce sont des monuments qui datent de l'ère paléolithique, néolithique, de l’âge du Bronze et du Moyen Age. Il y a une tombe des Huns Orgoïtone qui a un intérêt particulier pour les visiteurs (en langue bouriate cela signifie « chamane surmonté d’une couronne »), qui fut découverte en 1897 et jusqu'en 2009 elle n’avait pas été étudiée par les scientifiques. Ce type de cimetière est un tumulus princier, il n’y en a seulement deux en Bouriatie. En août 2009, un Orgoïtone a attiré l'attention de la presse et des historiens. Des archéologues du musée de l'Ermitage, de l'Institut d'histoire de la culture matérielle et du musée Kyakhtinski ont commencé les fouilles. À la fin du mois de juillet de l’année 2010, les fouilles furent poursuivies. Les pétroglyphes de la montagne Baga-Zaria (en langue bouriate cela signifie « petit hérisson ») sont tout aussi intéressants. Quand ils ont été découverts en 1948, il y en avait plus de 150, maintenant il y en a moins de 10. Les pétroglyphes de Baga-Zaria étaient une sorte de « galerie d'art ». Sur les rochers de granit gris ont été dépeints de manière stylisée des boucs, des cerfs, des daims, des chameaux, des sangliers, des poissons et des scènes entières de chasse. Tous les dessins ont été sculptés au burin. Les photos de plus de 80 pétroglyphes sont stockées dans la bibliothèque du village.
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !