+7 800 555-73-54

Datsan Tamtchinskiï

Le datsan Tamtchinskiï (Tamtchinskiï datsan) est un élégant bâtiment de style traditionnel bouriate situé sur la rive sud-ouest du lac Goussinoé, à 150 km d’Oulan-Oudé. Bâtiment grandiose, élevé d’une coupole, cela produit un effet considérable. Il fut l'un des premiers monastères bouddhistes dans la Bouriatie moderne. Initialement, il y avait seulement une yourte en feutre, puis en 1750, un bâtiment en bois fut érigé. En 1741, l’impératrice Elizabeth Ière de Russie l’a officiellement déclaré centre bouddhiste de Russie. En 1809, il est devenu le centre des moines bouddhistes, et en 1861 il y avait un établissement d'enseignement religio-philosophique (Tsannat-Tchoïra) ainsi que des impressions de publications en langue mongole et tibétaine. De 1809 à 1927, le datsan Tamtchinskiï ou Goussinoozerski est resté le principal datsan bouriate-mongol. De 1809 à 1938, il fut la résidence du Khambo Lama, le chef officiel des bouddhistes russes. Au datsan, se précipitèrent de nombreux érudits célèbres ainsi que des voyageurs. En raison de l’augmentation naturelle de l’eau du lac, le datsan fut déplacé plusieurs fois. Lors de la répression religieuse, deux petits temples des dix-sept temples et monuments de l’architecture religieuse bouriate des XVIIIe et XIXe siècles furent épargnés : le dougane Dévajine fut transféré au musée ethnographique de Transbaïkalie et le dougane Ayouchi au musée ethnographique de Novossibirsk. Chaque année, au datsan, se déroule la fête du Cham - un grand spectacle religieux qui réunit des milliers de fidèles. C’est une danse animée où les danseurs portent des masques et des costumes particuliers. La danse est accompagnée de musique jouée par des moines employant des instruments tibétains traditionnels. Ces danses comprennent souvent des instructions morales et apportent un mérite à ceux qui les observent. Au début du XXe siècle, le datsan était un grand village avec un quadrillage régulier des rues. Dans la zone centrale (60 x 70 mètres) était situé le temple principal de deux étages, le datsan Tsogchène, qui signifie "maison de l'assemblée générale". Il est décoré au sommet par deux cerfs dorés séparés par une roue. Il était entouré de sept petits temples (douganes) et jusqu'à une douzaine de bâtiments auxiliaires tels que des isbas russes. Parmi eux, se trouvait un temple d’un étage nommé Maïdari (en l’honneur de Maitreya). A une hauteur d’environ 2 mètres se trouvait une statue dorée en bois du Bodhisattva Maïdari (Maitreya) qui fut réalisée par un maître bouriate. En 1903, au monastère, il y avait environ 300 maisons et 900 laïques et lamas dont 500 résidaient en permanence au sein du datsan. Le Khambo Lama Itigelov mourut le 15 juin 1927. Le corps fut placé dans un cercueil et enterré dans la position du lotus, dans laquelle il était lors de sa dernière méditation. Après 75 ans, le 11 septembre 2002, au datsan Ivolginsk a eu lieu l’ouverture du cercueil, le corps du Grand Lama demeurait impérissable. En 1938, le monastère fut fermé, la plupart des temples furent pillés puis détruits. Depuis le milieu des années 30, dans les bâtiments de l'ancien temple se trouvait une prison pour les détenus politiques. Les prisonniers qui y ont vécu ont travaillé à la construction du chemin de fer d'Oulan-Oudé. En 1957, un arrêté du gouvernement de la République de Bouriatie a proclamé le datsan monument d’histoire et d’architecture, des travaux de restauration ont ainsi pu être commencés. En octobre 1990, les deux temples nouvellement restaurés furent ouverts aux croyants. En décembre de la même année, tous les bâtiments construits furent sanctifiés par le XIVe Dalaï Lama. Ce temple, où ont lieu des services est appelé Tchoïra. Le deuxième dougane est l’ancien temple principal Tsogtchine. En juillet 1991, lors de l'année du 250e anniversaire du datsan, le XIVe Dalaï Lama est venu visiter le datsan. La protectrice du datsan est la déesse Baldane Lkhamo qui défend le bouddhisme. Le datsan est un monument architectural d'importance fédérale.
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !