+7 800 555-73-54

Monastère de la Sainte-Trinité de la Sélenga

Le monastère de la Sainte-Trinité de la Sélenga (Sviato-Troitskiï Sélénguinskiï moujskoï monastyr) est situé dans le village de la Trinité, à 81 km d’Oulan-Oudé. Ce monastère orthodoxe est le premier de la région de Transbaïkalie. Le clocher de l'église atteint la hauteur de 34 mètres. Il préserve une iconostase dorée. Le 11 mai 1681, la construction du monastère a débuté sur la rive gauche de la Sélenga. Le site n'a pas été choisi par hasard, il existait déjà un cloître monastique. Fondé avec la bénédiction du patriarche Joachim lui-même et du Saint Concile de l’Église orthodoxe russe, le monastère fut la résidence du chef de la mission spirituelle Dauriane. En août 1687, l'ambassadeur plénipotentiaire russe - le comte Golovin - a visité et a fait d’importants dons au monastère. En 1688, il a ordonné de fermer le monastère et on y a construit la prison Ilinskiï. Actuellement, il y a encore un mur de l’ancienne prison autour du monastère. A la fin du XVIIe siècle, le monastère servit de régiment pour se protéger contre les attaques des mandchous et des seigneurs féodaux mongols. Selon l'inventaire, en 1732, le monastère avait en sa possession 3 canons, 65 mitraillettes ainsi que d’autres armes et munitions. Au début du XVIIIe siècle, le monastère était un centre économique majeur de Transbaïkalie. Il possédait 1 500 acres de terre, la terre le long de la rive du lac Baïkal et dans le cours inférieur de la rivière Sélenga et de ses affluents. En 1723, le monastère a été attribué aux cinq villages suivants : Temliouï, Bouï, Kounaleï, Elane et Khilotskaïa sloboda. De 1831 à 1876, la clôture en bois autour du monastère fut remplacée par des pierres. Le 22 juin 1891, le tsarévitch Nicolas a visité le monastère. En 1920, le monastère fut fermé et servit pendant 70 ans d'hôpital psychiatrique. En 1961, le monastère s’est vu accorder le statut de monument historique et architectural. Cela a contribué à préserver ce qui à ce moment n'était pas encore détruit. D’importance administrative, culturelle, spirituelle et morale, le monastère a fortement contribué depuis sa création au développement de la région. Situé à l'intersection des routes menant de l'est vers l'ouest et du nord au sud, le monastère prospéra rapidement et fut visité par de nombreuses personnalités religieuses, politiques et publiques. Par exemple : le grand-père d'Alexandre Pouchkine – A.P. Hannibal, le filleul de Pierre Ier, le futur empereur russe Nicolas II, le prince héritier Alexandrovitch et bien d’autres. De plus, l’évêque Saint Innocent d'Irkoutsk a longtemps vécu au sein du monastère. Il est considéré comme la plus grande lumière spirituelle de Sibérie. Selon la légende, une source consacrée par Saint Innocent, est restée sur le territoire du monastère. La tâche principale du monastère est de prêcher le christianisme parmi les populations locales et à la pastorale des immigrés en provenance de Russie. Le 26 décembre 2006, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a décidé de faire revivre le monastère de la Sainte-Trinité de la Sélenga. Actuellement, la vie monastique est relancée, il y a des services, des sacrements religieux et processions religieuses.
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !