+7 800 555-73-54

Butte Bayane Tougad

La butte Bayane Tougad (sopka Bayane Tougad) est une butte de pierres, où est disposé le mantra bouddhiste "Om mani padmé khoum" - c'est le mantra des six syllabes du boddhisatva de la compassion Avalokiteśvara. Elle est située à 1,5 km au sud-est d’Ivolguinsk et est visible de la route menant au datsan d’Ivolguinsk. C’est un sanctuaire de la patronne du foyer, de la fertilité, de la chance et de la sagesse. Les pittoresques montagnes environnantes ont souvent été impliquées dans le tournage de longs métrages. Au pied de la montagne une grotte abritait un ancien peuple. Les habitants gardent en mémoire les interdictions liées aux traditions du respect des divinités. Elle a une forme qui rappelle une tête. Le versant nord-ouest est en pente douce et à une surface lisse tandis que le versant sud-est est escarpé et rocheux. Dans la partie sud-est, dans les plissements poussent des buissons et des bouleaux. Il s'agit d'une butte typique de roches éruptives. En 1991, par la décision de l’ensemble des villageois et grâce à leurs ressources, fut installé un "oboo" au sommet de la butte. En mai 2007, le versant nord-ouest de la colline a été orné de l'inscription en perles de marbre "Om mani padmé khoum". Il y a beaucoup de légendes sur l’origine de la butte et sa signification. Mais, il a été historiquement prouvé que, autrefois, au pied de la butte, il y avait une grotte possédant plusieurs sorties et où vivaient des personnes. Pour se protéger des intempéries, ils faisaient des feux de bois, et c’est pourquoi les entrées sont toutes noircies. À l'époque, la grotte a été explorée par le célèbre archéologue soviétique et académicien A. P. Okladnikov. Il a découvert une petite grotte avec un plafond en forme de coupole assez élevé. Sur les voûtes du plafond il y avait de nombreux dessins de couleur rouge. L'homme primitif était un bon artiste, il a reproduit sur la roche ses occupations, la vie de ses congénères, des scènes de chasse, des fragments de quelques actions martiales, des bêtes sauvages ainsi que des oiseaux. Mais avec le temps, les entrées de la grotte ont été ensevelies par de gros blocs. La dernière entrée de la grotte a été comblée en 1950 par un tremblement de terre. Pour les locaux, la colline est un lieu sacré où des offices religieux sont organisés avec des abondantes collations et des sacrifices offerts comme présents à Dieu. Ce culte rituel a lieu chaque année. C’est une fête obligatoire, avant le départ pour les courses de chevaux, le combat national bouriate. On croit que le volcan a deux maîtres - un homme et une femme. La femme chamane fréquente souvent ce lieu sacré. Une des légendes narre que le majestueux mont Bayane Tougad a comme propriétaire une amazone sur un cheval noir faisant flotter au vent un foulard blanc. Une autre légende raconte qu’il y a longtemps, un sorcier et trois bogatyrs (héros russe, chevalier errant du Moyen âge) vécurent dans la vallée d’Ivolguinsk. Le sorcier Zakhotel voulait prendre le pouvoir mais il redoutait les bogatyrs. Après les avoir attirés astucieusement sur une colline, il les transforma en statues de pierre. Puis, contre toute attente, un coup de tonnerre éclata suivi d’un éclair ; celui-ci abattu le sorcier qui tomba dans le fossé situé en face de lui. Cette légende raconte que trois petits rochers qui ressemblent à des figures humaines rappellent les trois bogatyrs. Ils sont situés sur le versant sud-est de la colline. Une autre des légendes dit que lorsqu’il faisait très chaud dans la vallée d’Ivolguinsk, il y avait beaucoup d’antilopes et de paons qui y habitaient. C’est pourquoi, les ancêtres, qui y vivaient à l'époque, ont appelé la colline Bayane Tougad, qui signifie "riche de paons".
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !