+7 800 555-73-54

Couvent de l’Epiphanie

Le couvent fut fondé au milieu du 14ème siècle et sa fondation fut imputée à deux femmes : la princesse Evdokya ,femme de Dmitry Donskii et mère de Mikhael Romanov Ksenii Chestovii qui l’aida dans la fondation du couvent. Le couvent fut également la résidence d’exil de la tsarine Maria Feodorovna, mère du dernier prince de la famille des Rourik qui assassina le tsarevitch Dmitri. En 1591, après l'assassinat de Dmitri, la malheureuse tsarine fut bannie du monastère. Au Temps des Troubles, de 1609 à 1611, le monastère n’était plus qu’une ruine, il fut par la suite réduit à l’état de cendres. L’église Notre Dame de Théodore fut fondée en 1818 par l’abbesse Margarita, elle dispose au rez-de-chaussé d’une bibliothèque. L’intérieur fut peint en 1822 et ce sont des fresques présentant la guérison et les prières à Notre Dame de Théodore. La Cathédrale de l’Epiphanie avec ses dômes bleus est l’un des bâtiments les plus importants de la ville et il est possible de l’apercevoir de presque tous les coins de la vieille ville.
Abonnez-vous à nos actualités !
Pourquoi s’abonner à nos newsletters ? Tout d’abord, nos newsletters sont intéressantes ! Nous sommes l’un des seuls tour opérateurs spécialisés dans les voyages nature en Russie. Nous portons grande importance à la réalisation de photos et de vidéos. C’est pourquoi même assis dans votre bureau vous aurez l’impression de parcourir les glaces de l’arctique en notre compagnie, de marcher dans les vallées couvertes par la taïga, d’admirer les volcans ou de regarder les eaux cristallines du lac Baïkal. Ensuite, il y a beaucoup de choses utiles dans nos newsletters. Des informations à propos de lieux exceptionnels, de nouvelles descriptions d’itinéraires, des histoires à propos des expéditions et des voyages. Pas d’inquiétude, nous écrivons de manière simple et amusante. Pour finir, nous ne sommes pas insistant. Vous aurez environ une à deux fois par mois des nouvelles de nos magnifiques voyages à travers ces newsletters. Vous en voudrez encore !